Alain Altinoglu conductor

Le blog en français de SonicSolveig

Du classique oui mais avec du numérique et des réseaux sociaux !

Réseaux sociaux : le chef d'orchestre français Alain Altinoglu nous livre sa vision

English presentationto read an English version of this interview : click here 

Alain Altinoglu French conductor known all over the world

Alain Altinoglu French conductor known all over the world

Alain Altinoglu, vous êtes l’un des chefs d’orchestre français les plus demandés sur la scène lyrique internationale. Du Wiener Staatsoper au Metropolitan Opera, en passant par les salles lyriques de Paris où vous habitez, on profite avec bonheur de votre connaissance fine du répertoire français et italien qui suscite autant l’admiration du public que des orchestres que vous dirigez. On a pu vous voir tout récemment diriger « Un ballo in maschera » de Verdi dans le cadre des Chorégies d’Orange.  Nourrissant également un vif intérêt pour le lied et la mélodie, vous formez un duo piano/voix avec votre épouse, la mezzo-soprano Nora Gubisch avec qui vous avez enregistré plusieurs CDs.  

Suivant votre carrière musicale depuis quelques années, je me suis rendu compte que malgré toutes vos activités, vous étiez aussi très actif sur les réseaux sociaux tels que Facebook mais aussi sur Twitter bien avant qu’il ne se démocratise en France. Depuis quand utilisez-vous les deux réseaux sociaux phares que sont Facebook et Twitter ?

Je crois que je suis sur Facebook depuis 2008. Twitter , c’est beaucoup plus récent et d’ailleurs j’y vais moins souvent. Facebook me plait plus pour l’interactivité avec les « amis »!

Facebook : Alain Altinoglu

Facebook : Alain Altinoglu

On peut vous considérez-vous comme un « early adapter »  dans un domaine d’activité qui renvoie peut-être à tort une image trop sérieuse sinon conservatrice. D’où vous vient cet attrait pour les réseaux sociaux ? Etes-vous friand en général de nouvelles technologies ?
Je suis assez friand de nouvelles technologies, je suis très curieux. Je pense que les réseaux sociaux correspondent tout à fait à notre époque . On est en contact à la carte. Les gens ne sont plus habitués aux compromis. Si ça les embête , il coupe. On ne fait pas ça dans la vie..pas encore !

Alain Altinoglu on Twitter

Alain Altinoglu on Twitter

Sur Twitter, on peut suivre votre série de photos de loges de toutes les grandes salles classiques et lyriques où vous avez dirigé. Comment vous est venue cette idée ?

Ce n’était pas calculé, j’ai juste posté une photo un jour d’une loge et j’ai trouvé ça marrant de comparer avec la deuxième et ainsi de suite. Et je vois que ça plait beaucoup à mes followers 😉


En plus de Twitter et Facebook, utilisez-vous d’autres réseaux sociaux,plus centrés sur la video, par exemple youtube ou Dailymotion ?
Je vais très souvent sur youtube, mais plutôt comme un moteur de recherche type google : pour apprendre, m’informer , etc.

Etre actif sur les réseaux sociaux peut prendre  un temps précieux surtout pour quelqu’un d’aussi actif et occupé que vous. Quel est votre secret 🙂 ?
Justement, j’ai du temps en transit, dans les taxis, trains, etc…, j’alterne avec les livres et partitions et avec l’habitude, ça va très vite sur les réseaux sociaux où j’ai appris à être très réactif.

Gérez-vous vous-même vos comptes (facebook, twitter, etc.) ou bénéficiez de conseil ou de l’assistance de collaborateurs ou de proches ?
Je ne gère pas tout, quelqu’un (aidé d’autres) s’occupe de la page fan Facebook, et parfois mets à jour mes profils, mais je réponds personnellement aux fans.

Vous êtes-vous fixé des règles (temps maximum par semaine, pas d’utilisation de réseaux sociaux pendant les vacances, etc…)?
Il y a les règles d’acceptation d’amis sur facebook : pas d’extrémistes ! sinon, je fais au feeling. J’ai eu 2 semaines de vacances , loin d’internet, je n’ai pratiquement pas été sur un réseau social, et ça ne m’a pas manqué. J’ai arrété la cigarette en un jour, et je pense que je pourrais faire pareil avec les réseaux sociaux meme si jai l’air très addict!

Alain Altinoglu chef d'orchestre

Alain Altinoglu chef d’orchestre

Nombre d’artistes lyriques ou de grands musiciens ont une communauté de fans. Avant l’explosion de ces réseaux sociaux, les artistes pouvaient avoir des structures telles que des fans clubs qui géraient la relation par voie épistolaire et parvenaient par là-même à maintenir une certaine distance avec les fans. Avec le développement de réseaux communautaires favorisés par la révolution numérique, la proximité avec les fans ou les passionnés semblent beaucoup plus forte. Cherchez-vous et, si oui, comment parvenez-vous à  tracer la frontière entre sphère privée et la sphère publique ?
Il y a parfois des gens qui confondent virtuel et réel. Ils se sentent une proximité plus grande qu’elle n’est en réalité. Il faut faire attention à ça au moment où on interagit avec les fans. Je ne crois pas que ça soit foncièrement différent dans la relation. Par contre, tout le monde est au courant plus vite. J’ai du mal à comparer avec avant, car je n’ai pas connu en fait.


Certains artistes se sont fait connaître grâce aux réseaux sociaux (Youtube ou naguère myspace) à l’instar de Valentina Lisitsia que d’aucuns appellent la « pianiste 2.0 ». Des artistes lyriques tels que Joyce DiDonato utilise leurs communautés via les services communautaires pour l’élaboration de son dernier CD. Pensez-vous que les réseaux sociaux sont désormais incontournables sinon importants pour tous les artistes et a fortiori les jeunes artistes commençant leur carrière.  Vous-même, en tant que ‘jeune’ chef d’orchestre, diriez-vous que le volet « réseau social » compte désormais dans la gestion de votre carrière ?
Je ne crois pas que ça soit encore si important dans le domaine de la musique classique. On trouve des exemples dans les 2 sens. Des grandes carrières avec réseaux sociaux très développés ou parfois totalement absent ! J’ai un ami, très grand pianiste français qui joue partout dans le monde, qui n’a même pas encore de téléphone portable (les amis le reconnaitront 😉 ). Donc c’est possible.

Maestro, merci énormément pour cet échange ! Nous suivrons avec intérêt vos projets notamment Don Giovanni et Simon Boccanegra à Vienne et votre Werther au Met !
J’en profite pour rappeler :
-votre compte twitter : http://twitter.com/alainaltinoglu,
-votre page facebook officielle : https://fr-fr.facebook.com/AlainAltinogluOfficiel
-ainsi que votre site internet
www.alainaltinoglu.com



Licence Creative Commons
« Réseaux sociaux : le chef d’orchestre Français Alain Altinoglu nous livre sa vision » by Ramzi SAIDANI et Alain ALTINOGLU in under terms and conditions of the licence Creative Commons Attribution 3.0 France


Your thoughts, please

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares