e-Jam : un service de e-chorale présenté par son créateur Jean-Marie LEAU

onglet jams de l'application web ejam
onglet jams de l’application web ejam

Il y a trois semaines, j’ai découvert un service de chorale virtuelle originale appelée e-Jam. Quelque temps après la 6ème biennale d’art vocal qui réunissait à Paris les meilleures formations chorales, c’est donc une autre approche  du chant choral que propose le service e-jam. On ne pouvait que se réjouir de cette touche digitale qui permet de vulgariser et de démystifier encore plus le chant choral. Cela m’a intrigué ! Grâce à Céline Mounier, une collègue d’Orange France qui a été impliquée dans le projet (merci Céline!), j’ai pu rencontrer l’un des créateurs d’e-Jam. Et figurez-vous que l’un des cerveaux à l’oeuvre derrière le service n’est autre que le compositeur Jean-Marie LEAU ! Il m’a gentillement accordé la faveur d’un entretien dans un café du quartier de la Vache Noire à Arcueil !

Quelques ‘notes’ sur Jean-Marie LEAU

le compositeur Jean-Marie LEAU, l'un des créateurs de e-jam

Le compositeur Jean-Marie LEAU, l’un des créateurs de e-jam

Jean-Marie LEAU, vous êtes un compositeur reconnu. Votre fiche Wikipedia présente vos nombreuses créations. Vous avez notamment composé plusieurs contes musicaux tels que Sol En Cirque (paru chez Warner) avec Zazie et Vincent Baguian et en 2007, Aimé et la Planète des Signes, paru chez chez le célèbre label de musique classique Harmunia Mundi.

Pouvez-vous nous dire en quelques lignes ce qu’est e-jam ?

e-jam une application de music community sur iPhone
e-jam une application de music community sur iPhone

Existant sous forme la forme d’un site internet et également pour les détenteurs d’iPad et d’iPhone sous la forme d’une application, e-Jam est un service innovant qui combine le karaoké à l’esprit de chorale. En effet, avec e-Jam on peut s’entrainer à chanter des morceaux, s’enregistrer et combiner différentes interprétations pour former une chorale interprétant le morceau qui nous intéresse. Pour utiliser toutes les fonctionnalités du service, il faut créer un compte. On peut très simplement utiliser son compte facebook pour ce faire.

 

Le service web se présente sous la forme d’un site organisé autour de 3 onglets.  Un onglet Chansons’, un onglet Jams’ et un onglet Chorales’. Ces onglets correspondent  à trois des fonctionnalités d’e-jam : le karaoke, la possibilité de s’enregistrer et de mettre à disposition des autres utilisateurs nos interprétations, et enfin la possibilité de créer ses propres chorales. Un catalogue de chansons est mis à disposition. On peut les apprendre en visionnant les vidéos où des coachs vocaux chantent pour nous.

onglet chanson de l'application web e-jam
onglet chanson de l’application web e-Jam

Pouvez-vous nous raconter comment est né l’idée d’e-Jam ?

E-jam est née en fait d’une chorale que j’ai créée il y a quelques années et qui s’appelle les « voisins du dessus ». Je me suis dis un jour alors que ca serait bien d’avoir à disposition un outil qui permettrait d’entretenir la mémoire d’un répertoire ou de créer un esprit de village autour de chansons à partager.

Quels sont les plus du service ? 

(i) En arrivant sur le site, une video d’accompagnement claire et efficace est proposée aux utilisateurs pour leur expliquer simplement comment fonctionne e-Jam.
(ii) La partie karaoké permet d’apprendre et répéter à loisir une chanson avant de créer son enregistrement. On peut donc s’entrainer avant de se lancer !
(iii) Comme e-jam nécessite une webcam, le service de modération est aussi un plus. Il permet d’éviter les mauvaises surprises de certains plaisantins 🙂
(iv) Le service existe aussi sous la forme d’une application pour iPhone, iPad
(v) Il est aussi possible de créer des chorales avec des VIP (les présentateurs de France 3 par exemple qui se sont prêtés aux jeux)
(vi) Enfin l’application web e-jam est bien intégré avec les réseaux sociaux les plus populaires tels que twitter et facebook.

panel de modération dans l'application web e-jam
panel de modération dans l’application web e-jam

Le service doit encore évoluer. Quelles sont les éléments à améliorer selon vous ?

(i) Le catalogue de chansons est encore restreint et exclusivement tourné vers de la variété alors qu’on peut imaginer aussi retrouver des classiques du chant choral avec plusieurs voix. nous souhaitons aussi pouvoir associer de nouveaux artistes et trouver, parmi la communauté des artistes, des ambassadeurs du service e-Jam !.
(ii) La mise à jour de certains composants du navigateur (applet java) peut rebuter certains utilisateurs pas très technophiles, nous travaillons à simplifier l’expérience utilisateur à ce niveau-là. Sur le mobile, on n’a pas ce souci !
(iii)  Pour l’instant, il n’est pas possible de rentrer en contact avec les autres « e-Jammers »   la dimension « réseau social » n’est pas encore exploitée jusqu’au bout, nous y travaillons ! Nous souhaitons également impliquer encore plus le spectateur et l’utilisateur. On imagine aussi démocratiser l’utilisation d’e-Jam en offrant par exemple à des groupes d’amis la possibilité d’offrir des jams par exemple à un ami enfance pour son anniversaire ou lors de fêtes de mariage !

Jean-Marie LEAU , merci beaucoup pour cette interview !

En savoir plus sur e-Jam :

N’hésitez pas à télécharger l‘application sur l’appstore (il faut au minimum un iPhone 4) ou à utiliser l‘application web au lien suivant : http://www.ejam.fr.  A lire également la communication de la société Big5Media qui a planché sur le design du service web et une partie du développement de l’application iOS.

Licence Creative Commons
« e-Jam : un service de e-chorale présenté par son créateur Jean-Marie LEAU » by Ramzi SAIDANI in under terms and conditions of the licence Creative Commons Attribution 3.0 France.


2 commentaires à propos de “e-Jam : un service de e-chorale présenté par son créateur Jean-Marie LEAU

  1. J’adore l’idée les frontières ne sont plus des obstacles pour faire des chorale. un moyen efficace pour rassembler les gens autour de la musique;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*